UNE NOUVELLE ÉTUDE CONFIRME
L’INNOCUITÉ TOTALE DES SOINS SOLAIRES BIO.

 

Abstract : les filtres solaires minéraux utilisés par ALPHANOVA Organic SUN  jouent leur rôle de miroir contre les UV sans pénétrer l’épiderme, protégeant ainsi des dangers du soleil en toute innocuité.

Les consommateurs sont de plus en plus soucieux de la composition et de la sécurité des produits cosmétiques. Chaque année, les produits solaires font l’objet de nouvelles interrogations légitimes : leur innocuité est-elle toujours au RDV ? Sont-ils vraiment efficaces ? Quel est leur impact environnemental ? Autant d’interrogations qu’en tant que marque certifiée BIO, nous avons à cœur de prendre en considération. En effet, ce qui nous anime et nous fédère c’est la sécurité de nos consommateurs et notre profond respect de l’environnement.

Alors que des filtres chimiques – octocrylene & benzophenone – sont dénoncés dans un certain nombre de formules de protection solaire synthétiques, une nouvelle étude a été menée sur les marques de protection solaire BIO représentatives du marché français.

Ces protections solaires certifiées BIO n’utilisent que deux filtres dits « minéraux » : le Dioxyde de Titane (TiO2) et l’Oxyde de Zinc (ZnO). Ces filtres sont les seuls filtres d’origine naturelle autorisés au niveau mondial, et dont l’efficacité et l’innocuité ont été validées.

Dans les formules ALPHANOVA, ces filtres minéraux se composent de molécules naturelles de Titane soudées très fortement entre elles pour former de gros blocs appelés agrégats.

Dans les formules ALPHANOVA, ces filtres minéraux se composent de molécules naturelles de Titane soudées très fortement entre elles pour former de gros blocs appelés agrégats.

Le titane est parfois victime d’une mauvaise presse car son usage est décrié dans l’alimentaire ou dans certains produits inhalés, alors que, l’innocuité du titane, utilisé comme filtre solaire naturel, a largement été démontrée au travers de nombreuses publications scientifiques et par toutes les autorités françaises, européennes et mondiales.

Pour réaffirmer l’innocuité du Dioxyde de Titane, un laboratoire indépendant a procédé à une étude (Etude de pénétration cutanée sur cellule de Frantz – Protocole OCDE 428). Les résultats sont formels : les filtres solaires utilisés dans les crèmes solaires BIO ALPHANOVA organic SUN, restent à la surface de la peau et ne pénètrent pas la barrière cutanée. 

Cette étude menée sur nos produits de protection solaires met en évidence qu’AUCUN filtre solaire ne passe au travers de la peau. Nous savions depuis longtemps que les filtres minéraux restaient en surface pour réfléchir les UV,  c‘est d’ailleurs ce qui leur confère leur efficacité immédiate. Nous apportons aujourd’hui une nouvelle preuve que la totalité des filtres minéraux reste à la surface de la peau. Ces filtres minéraux ne présentent donc aucun risque de passage sanguin ni de présence dans l’organisme.

À la lumière des résultats de cette étude, nous pouvons donc continuer d’affirmer notre engagement envers nos consommateurs en garantissant la parfaite innocuité des protections solaires BIO, véritables alternatives saines et écologiques pour protéger la peau des effets néfastes du soleil.

Depuis le 1er janvier 2022, les protections solaires minérales comportent la mention [nano].
La raison ? le changement de technique de mesure des particules. 

  • Avant : on mesurait l’externe (agrégat complet et indissociable dans des conditions normales d’utilisation d’un produit solaire).
  • Maintenant : on mesure l’interne.

Cette technique de mesure est à ce jour utilisée uniquement en France.
À l’international les méthodes utilisées nous permettent de ne pas inscrire [nano] sur nos emballages.

CE QU’IL FAUT RETENIR :

1 – Nos formules n’ont pas changé
2 – Les techniques de mesures ont évolué
3 – Il n’y a aucune pénétration cutanée (preuve à l’appui avec l’étude)

Si vous souhaitez davantage d’informations sur l’étude scientifique
nous vous invitons à prendre contact avec nous par mail.